Alpes Auto-partage se transforme en Scic pour développer l'auto-partage dans la région

Thématiques : 
5684 lectures
En ce début d'année, l'association Alpes AutoPartage à Grenoble se transforme en Scic (Société coopérative d'intérêt collectif) et reprend les activités de Car Liberté située à Chambéry. Daniel Faudry, directeur d'Alpes Autopartage explique les raisons de ce nouveau statut qui ouvre vers de nouveaux développements de l'auto-partage dans la région.
Avant tout, rappelez-nous le principe de l'auto-partage ?

L'auto-partage, c'est mutualiser une flotte de voitures au service des particuliers et des professionnels. Les utilisateurs s'abonnent, réservent un créneau par téléphone ou par Internet et utilisent un des véhicules à disposition 24h/24h en différents points de l'agglomération grenobloise. Ils réglent en fonction de la durée de leur utilisation. L'auto-partage permet notamment de réduire le nombre de véhicules en ville et le coût d'un véhicule en permanence pour chaque foyer. Il arrive aussi que les abonnés s'organisent entre eux pour un co-voiturage d'un véhicule auto-partage. Un système encore plus responsable et moins couteux.

 

Quelles sont les raisons du regroupement d'Alpes AutoPartage et de Car Liberté ?

Ces deux structures exercent une activité similaire d'auto-partage à Grenoble et à Chambéry. Leur rapprochement permet un déploiement de l'offre de nos services sur les deux territoires avec une augmentation du nombre de véhicules à disposition des abonnés. De plus, ce regroupement et la transformation en Scic doit permettre à Alpes Autopartage d'atteindre l'équilibre économique en 2011 et d'envisager de nouveaux développements sur d'autres agglomérations. Dés cette année, de nouvelles agences ouvriront leurs portes à Aix-les-Bains, au Bourget-du-Lac et dans plusieurs communes de l'agglomération grenobloise à Fontaine, Saint-Martin d'Hères et Meylan.

 

Avez-vous des liens avec d'autres auto-partage en France ?

Ce concept se développe dans les grandes villes depuis quelques années. Alpes Auto-partage à Grenoble et CarLiberté à Chambéry font parti du réseau France AutoPartage qui regroupe une dizaine d'opérateurs qui mutualisent leurs expériences, leur fonctionnement et leurs investissements. Grâce à un accord commercial entre elles, les abonnés peuvent utiliser les services dans chaque ville disposant d'un auto-partage : Marseille, Montpellier, Nîmes, Toulouse, Bordeaux, Rennes, Strasbourg, Lille. Ce service permet la complémentarité avec la SNCF ou le TER mais aussi à l'échelle d'une agglomération avec le tramway.

 

Quels sont les avantages du statut Scic par rapport à ceux d'une association ?

Le statut de Société coopérative d'intérêt collectif (Scic) récemment mis en place présente plusieurs avantages pour nous. Comme l'implique le statut de coopérative, la Scic ouvre et encadre dans un projet commercial la mise en pratique des valeurs démocratiques et la reconnaissance de la valeur travail avec la participation des salariés au capital et au conseil d'administration. De plus, la Scic affirme la finalité de l'entreprise et pose la rentabilité comme un moyen au service de l'activité et non l'inverse. En devenant une Scic, Alpes-Autopartage devient une société commerciale et accède à des possibilités de gestion qui doivent lui apporter une solidité financière et lui permettre un développement économique. La Scic permet, par exemple, de supporter un déficit d'exploitation tout en engageant un emprunt.

 

Et concernant la gouvernance ?

La Scic associe l'ensemble des acteurs impliqués ou concernés par l'activité en plusieurs collèges : les salariés (comme dans une Scop), les utilisateurs (comme dans une association de consommateurs) et les partenaires publics ou privés (personnes physiques ou morales) qui ont un intérêt indirect dans le domaine. Dans notre cas, à côté des collèges des salariés et des utilisateurs, un collège regroupe les fondateurs, France AutoPartage et les Cigales et deux collèges non encore pourvus réunira les collectivités locales et les entreprises du secteur de la mobilité. Ce qui est important, c'est qu'il n'est pas possible qu'un seul actionnaire ait la majorité. Les décisions sont donc prises par consensus.

 

Contacts

 

 

 

A propos de l'auteur

Rhône-Alpesolidaires

Plateforme de communication mutualisée alimentée par les acteurs de l'économie sociale et solidaire en Rhône-Alpes.
Elle se décline sur chaque département de la région : Isère & agglomération grenobloise, Rhône, Loire, Drôme-Ardèche
 
et compte...

Coordonnées

Rhone-Alpesolidaires.org
.
38000 Grenoble
Email